Les employeurs préférés des étudiants et jeunes diplômés en France

palmarès des employeurs préférés des étudiants

L’édition de l’enquête Harris Interactive et Epoka sur les employeurs préférés des étudiants et jeunes diplômés français vient d’être publiée. 5500 élèves et jeunes diplômés d’écoles de commerce, d’ingénieur et d’universités ont répondu à cette enquête en ligne.
Quelles sont les entreprises où il fait bon travailler ? Quels sont les secteurs qui intéressent les étudiants ? Et que cherchent-t-ils dans leur travail ?

Policorns vous décrypte les résultats de l’enquête.

Le palmarès

Danone, L’Oréal et Google sont les trois premières entreprises dans lesquelles les étudiants et jeunes diplômés d’écoles de commerce et d’ingénieur veulent travailler.
Pour les ingénieurs, Thales, Airbus et le CNRS sont les employeurs de référence. La tendance se confirme de manière générale sur les secteurs d’activités plébiscités par les ingénieurs : l’ingénierie arrive en premier avec 47% des répondants affirmant vouloir y travailler.
Du côté des écoles de commerce et de management, Danone, LVMH puis L’Oréal apparaissent comme les entreprises préférées des étudiants. Le secteur du luxe est le secteur de référence pour 30% des jeunes d’école de commerce.
Quant aux universités, deux entreprises de la Silicon Valley se distinguent. Google en première position et Apple en troisième. Décathlon, toujours présent dans ce classement, tient la deuxième place.

 

Des variations importantes dans le classement

L’étude met aussi en évidence des changements dans l’intérêt que portent les étudiants des grandes écoles pour certains secteurs et entreprises. Apple, qui était en première place l’année dernière, se retrouve à la 6ème place en 2021. Google poursuit son ascension pour se faire une place dans le podium.
Le secteur de l’audit attire plus aussi. Pour les ingénieurs, Deloitte, KPMG, PwC et EY présentent un écart positif de plus de 5% par rapport à 2020. Les étudiants d’écoles de commerce portent également un intérêt grandissant à l’égard de ces entreprises.
Ces variations importantes illustrent un changement au niveau des attentes des jeunes, accentué par la crise du Covid.

Plus de proximité avec les entreprises, la communication n’a jamais été aussi importante

Depuis le début de la crise sanitaire et l’instauration quasi généralisée du télétravail, la distance entre les jeunes et les entreprises s’est accentuée. Les étudiants étaient contraints de suivre leurs cours en ligne et les jeunes diplômés ont dû travailler depuis chez eux.
La communication s’est ainsi imposée comme un critère primordial pour les étudiants et les jeunes diplômés. Pour autant, les entreprises n’ont pas été assez présentes et ne se sont pas exprimées sur les sujets et les préoccupations des étudiants.
Les rares entreprises qui ont occupé le terrain auprès des étudiants ont été propulsées en haut du classement, à l’instar de Danone qui a gagné 8 places pour se hisser au sommet du palmarès.

Avoir de l’impact et un métier qui a du sens pour le bien commun : la priorité des jeunes

La crise Covid a confirmé la priorité des jeunes : “Faire un métier qui a de l’impact et du sens”.
41% des répondants disent vouloir travailler sur des sujets à gros enjeux, pour aujourd’hui et demain, 37% veulent faire un métier qui a du sens, pour la société et pour le bien commun.
Par ailleurs, les jeunes veulent travailler sur des sujets qui les intéressent : 37% disent vouloir avoir des missions et des projets variés.
Leur priorité est donc d’avoir un impact et du sens dans leur travail avant même de s’intéresser à la rémunération qui reste malgré tout un critère important pour 34% d’entre eux.

Autre information à retenir : certains critères pour choisir un emploi ont gagné en importance depuis le début de la crise : la flexibilité des horaires et les conditions du travail sont devenus des critères plus importants pour 64% des jeunes devant la sécurité de l’emploi, importante pour 53% des sondés. Il en va de même, à moindre mesure, pour la RSE.

En conclusion, la crise sanitaire a changé les priorités des étudiants et des jeunes diplômés en matière de travail. Aujourd’hui plus que jamais, travailler dans un métier à impact est le critère le plus important dans les orientations professionnelles des jeunes.
Par ailleurs, la reprise économique impacte positivement la confiance des jeunes dans leur capacité à trouver un emploi dans les 12 prochains mois. Les méandres de la crise sanitaire semblent être derrière nous !

 

Policorns est une marketplace qui met en relation les étudiants avec les professionnels. Elle donne accès à un réseau de professionnels qualifiés pour échanger sur leurs métiers et parcours professionnels gratuitement et sans engagement.

0 commentaires
Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recevez gratuitement la newsletter Policorns

Rejoingez notre mailing list pour recevoir nos meilleures astuces et booster votre carrière

Vous vous êtes inscrits !

Share This